Kiribako 桐箱, Chabako 茶箱, Tanzakubako 短冊箱, Tomobako 共箱 sont les noms des boîtes de protection en bois dans lesquelles sont stockées les œuvres d’art japonaises. Allant des peintures, des petites sculptures, des céramiques, des porcelaines et des laques. Ils se composent d’un corps en bois et d’un couvercle maintenus ensemble par un ruban tissé ou tressé, ou tout simplement un couvercle en bois sans ruban. Dans la Collection Personnelle de Yann san, quelques céramiques japonaises sont présentées avec leur boîte de protection.


Kiribako 桐箱 – Boîte de protection

La boîte de protection est généralement constituée de deux matériaux de base : l’un est en cèdre et l’autre en bois de paulownia. Parfois, les boîtes sont faites de matériaux comme le châtaignier (tochinoki), le mûrier (kuwa), le bois de rose (shitan), l’ébène (kokutan) ou le bois de fer (tagayasan).

Il est également connu sous le nom de « arbre à princesse ». Il était autrefois d’usage de planter un arbre de Paulownia à la naissance d’une petite fille. Puis d’en faire une commode comme cadeau de mariage lorsqu’elle s’est mariée.

Bien que les Japonais ne considèrent pas cet arbre comme sacré. Le bois est respecté par ceux qui travaillent avec l’arbre. L’arbre à la capacité à se régénérer à partir de sa propre racine. Associé à sa résistance à la pourriture, à son absence de déformation et de fissuration. On peut voir que le tomobako est fabriqué à partir d’un arbre spécial.

Pour maintenir étroitement la boîte et le couvercle, une ficelle est utilisée. Elle est nouée au-dessus du couvercle dans un nœud coulant (Himokake 紐掛け). Il était autrefois rond, mais depuis le début de la période Edo (1603-1868), une ficelle plate en coton (Sanada-himo 真田紐) est la plus courante.

3 Boîtes de protection pour le stockage

Les boîtes Chabako 茶箱 sont utilisées en voyage. Elles peuvent contenir tous les éléments nécessaires à la réalisation d’une cérémonie du thé, à l’exception de l’eau chaude. Il existe plusieurs finitions différentes et aussi plusieurs qualités de fabrication.

Les boîtes Kiribako 桐箱 sont faites pour stocker des objets individuels. Le chawan est l’élément le plus fréquemment placé dans ce type de boîte. Le Kiri (bois de Paulownia) est un bois apprécié en raison de son grain clair, de sa qualité de protection et de son coût raisonnable.

Les boîtes Tanzakubako 短冊箱 peuvent être utilisés pour voyager ou pour ranger une sélection d’articles pour le thé. Elles existent également en plusieurs finitions différentes et en plusieurs tailles.

Le nom du fabricant de la poterie et le nom de l’œuvre sont écrits sur la boîte. La marque du fabricant y est estampée.

Céramiques vintage Kiribako Furoshiki Boîte de protection

Source de la photo : tenpyodo.com

Comment réaliser le noeud coulant sur une boîte de protection ?

Comment réaliser le noeud en 6 étapes

Nouer le lien d'une boîte de protection

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *