Tsutsumi-yaki ou la poterie de Tsutsumi est fabriquée dans la ville de Sendai, dans la préfecture de Miyagi, de la région du Tōhoku. Maison Wabi-Sabi vous raconte l’histoire du four N°6, de la carte des 100 fours japonais visible dans le livre “Connaître et réaliser la Céramique Japonaise“.


Poterie de Tsutsumi – Tsutsumi-yaki – 堤焼


À l’origine elle portait le nom de « Sugiyama-yaki » pendant la période Genroku (1688 – 1704). Les fabricants de poteries se sont répandus dans le quartier de Tsutsumi-machi (arrondissement d’Aoba, à Sendai). Ils y construisent des fours et de nombreux ateliers de poterie. Les premiers producteurs étaient des « Ashigaru » (fantassins de bas rang). Ils avaient reçu l’ordre de produire de la céramique avec l’argile locale abondante et de bonne qualité. Ils vivaient le long de l’autoroute « Oshu-kaido » (la plus grande route reliant le nord du Japon au reste du pays)

Bien que le style ait été établi pendant la période Edo en tant que poterie à présenter aux seigneurs du domaine de Date. Ils étaient très enthousiastes à propos des objets de la cérémonie du thé. Par la suite, ils ont commencé à fabriquer des Utsuwa pour des gens ordinaires : bocaux, bols, plats, tasses à saké, bouteilles de saké et tasses à thé.

L’utilisation de glaçures noires et blanches, appliquée de manière dynamique, est appelée « glaçure Namako » (concombre de mer). Ce sont les caractéristiques de cette poterie simple mais puissante en caractère. Tsutsumi-yaki revendique une histoire d’environ 350 ans.

« Tsutsumi-yaki Kenba Kiln » a été créé lorsque le potier fondateur a reçu l’autorisation de copier le livre secret « Kenzan Hisho » appartenant au maître potier d’Edo nommé Kenya MIURA (également connu sous le nom de Kenzan Ogata VI), et a reçu le titre de potier de Kenba. Le studio est le seul qui reste. Il continue de préserver les anciennes traditions et techniques à Marutazawa, arrondissement d’Izumi, à Sendai.

Le père de l’artisanat populaire, Sōetsu YANAGI 柳宗悦 (1889-1961), a montré un grand intérêt pour le four Tsutsumi-yaki en tant que four privé typique de la région du Tōhoku. Il a visité Tsutsumi-machi au début de l’ère Shōwa (1926-1989), faisant l’éloge des jarres d’eau.

Source des photos : yorimichi-sendai.jp / sentabi.jp/souvenir/product19