Shidoro-yaki ou la poterie de Shidoro est fabriquée dans la ville de Shimada, dans la préfecture de Shizuoka, de la région du Chūbu. Maison Wabi-Sabi vous raconte l’histoire du four N°14, de la carte des 100 fours japonais visible dans le livre “Connaître et réaliser la Céramique Japonaise“.


Poterie de Shidoro – Shidoro-yaki – 志戸呂焼


Autrefois, la région de Kanaya, dans la ville de Shimada, située dans la préfecture de Shizuoka, était un domaine impérial, qui s’appelait « Tōtomi-koku Shitoroshō Kanayagō ». Le nom Shidoro-yaki vient du nom de cette région.

Shidoro-yaki a une longue histoire. De la première moitié du 12ème siècle (période Heian) à la seconde moitié du 13ème siècle (période Kamakura). Des poteries telles que des Yama-jawan (littéralement : des bols de montagne, poteries dures et non émaillées) ont été cuites et des ruines de fours tels que « Kitsunesawa Furukama » ont été découvertes dans cette zone.

On considère que la production de Shidoro-yaki a vraiment commencé en 1582. Lorsque Ieyasu TOKUGAWA 徳川 家康, seigneur de la province de Suruga (actuelle préfecture de Shizuoka), a invité Shōemon Kagetada KATŌ (il a changé son nom plus tard en Gorōzaemon). C’est un céramiste de Mino-Kujiri (actuelle Kujiri, préfecture de Gifu). Quelques céramistes de la région d’Owari Seto (actuelle Seto, préfecture d’Aichi) se sont installés dans cette région.

Après cela, de 1624 à 1643, d’excellents Utsuwa pour le thé (boîtes à thé, pichets, tasses à thé, vases) ont été cuits sous la direction de Enshū KOBORI 小堀政 (1579-1647), un maître de la cérémonie du thé, du shogunat Tokugawa. Les fours de Shidoro-yaki sont célèbres comme l’un des sept fours préférés d’Enshū KOBORI 小堀政. Il a fait l’éloge des sept fours qui cuisaient de la poterie adaptée à son goût et à son style et les a appelés Enshū Nana Gama (les sept fours d’Enshū).

Shidoro-yaki est fabriqué avec de l’argile contenant beaucoup de fer qui est ramassée dans le principal site de production. Il rend la vaisselle unique avec sa couleur jaunâtre sobre, sur une surface rouge brunâtre et sa glaçure brun foncé. La pierre rouge appelée « Niishi » est l’ingrédient central de la glaçure de Shidoro-yaki. Elle donne à la poterie une couleur foncée profonde et calme. Lors de la cérémonie du thé, cette couleur foncée contraste bien avec le vert doux du thé.

On dit que ce type d’argile est le plus approprié pour faire des boîtes à thé, qui sont souvent utilisées pour les hommages. En effet, l’argile rétrécit fortement lors de la cuisson, elle protège très bien le contenu, de l’humidité.

Source des photos : visit-suruga.com / tokyo-matcha-selection.com