Mori-yaki ou la poterie de Mori est fabriquée dans la préfecture de Shimane, de la région du Chūgoku. Maison Wabi-Sabi vous raconte l’histoire du four N°52, de la carte des 100 fours japonais visible dans le livre “Connaître et réaliser la Céramique Japonaise“.


Poterie de Mori – Mori-yaki – 母里焼

Mori-yaki est fabriquée dans la ville de Yasugi, dans la préfecture de Shimane. En 1844, à la fin de l’époque d’Edo (1603-1868), le four fut ouvert comme « Goyōgama 御用窯» (four officiel d’un clan) dans le domaine annexe de celui de Matsue. Il produit principalement des Utsuwa うつわ telles que des bols à matcha, des tasses à saké et des bouteilles en terre cuite.

Il s’agit d’un type de poteries d’Izumo. Naoki MATSUDAIRA, le seigneur féodal du domaine de Mori, un domaine subsidiaire du domaine d’Izumo Matsue, a invité Zenemon ISHIHARA et a ouvert ce four. Il a ensuite été déplacé à Tenma mais a été aboli peu de temps après. Musashi UEDA a hérité de ce four en 1847 et l’a exploité sous le nom de Kamitenma-yaki.

Cependant, le four a été déplacé à Toyooka en 1850, et l’a exploité sous le nom de Toyooka-yaki. Puis, après l’abolition des domaines féodaux et l’établissement des préfectures, Mohei INAGAKI est revenu sur ses terres d’origine et a ouvert un four en 1889. Il est toujours en activité actuellement et se concentre sur les bols de tous les jours.

Ce qui est caractéristique, c’est l’abondance des couleurs. En plus des couleurs transmises de génération en génération, le nombre total d’émaux nouvellement ajoutés par la recherche du four actuel est d’environ 30 types. La cuisson au four grimpant est le processus le plus important dans le processus de fabrication de Mori-yaki.

Photo difficile à trouver pour bien représenter ce type de céramique.

Carte de situation du four de Mori

Source des photos : jp.mercari.com

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *