Jules LEROY - Portrait

Jules LEROY

(1998-)

Originaire du Maine et Loire. Fils de vigneron dans le Layon, à 11 ans il se passionne pour le thé, puis à l’âge de 16ans et pendant 6 années, il travaille chez les Compagnons du Devoir dans la tonnellerie, en Écosse et en Suisse. Il a exploré plusieurs moyens d’expressions artisanaux.

“Je suis un potier expérimental. Je ne suis pas particulièrement fan des cases, je penses être un potier par le fait que je fais de l’utilitaire et parce que je m’ancre dans un métier de tradition que je respecte. Un céramiste car je travail la terre cuite et m’ouvre parfois à des pièces moins conventionnelles. Artiste car je tente d’insuffler dans mon travail une expression personnelle du monde.”

“Je recherche un lien fort avec les matières que j’utilise pour comprendre leurs histoire géologiques et leurs formations. Il est important pour moi de valoriser les roches autour de chez moi. Pas tant pour le côté responsable mais plutôt pour la réelle profondeur et ouverture qu’elles offrent à mon travail. Alors un travail d’équilibriste se met en place, chercher une direction tout en restant disponible à un chemin où les matières décideront d’aller. C’est un échange d’humain à minéral. Je cherche un langage.”

“À l’âge de 6 ans lors d’un marché de potier où j’ai tourné une première assiette mais plus sérieusement depuis 2022. La découverte de la céramique et le lien, c’est grâce au thé, au Gong Fu Cha que je pratique depuis mes 11ans. Mes rencontres amicales avec les potiers suivants : Jérôme ROUSSEL (Jé le potier) pour un stage, Benoît AUDUREAU qui m’accueille dans son atelier, Laëtitia PINEDA qui m’offre sa vision du monde du thé et de la Terre et Cyril DENNERY qui m’aide à penser le métier et pour ma 1ère cuisson au bois sur son Train Kiln.”

Jules LEROY - Atelier
Jules LEROY - Kyūsu

Source des photos et des textes : Agence Le Chic Bouteilles pour Jules LEROY et Yann san