Sō ISEZAKI 伊勢﨑創 - Portrait

Sō ISEZAKI 伊勢﨑創

(1968-)

Originaire de Bizen, dans la préfecture d’Okayama. Le studio de ISEZAKI san et le Four Yōzangama 陽山窯 sont ancrés dans l’histoire de Bizen-yaki. Il est le 3ème fils de Mitsuru ISEZAKI 伊勢崎満 (1934-). En 2001, il construit son four Noborigama et devient indépendant. Depuis, il a réalisé des expositions personnelles dans tout le pays. En plus de la poterie, il produit également des murs et des reliefs en céramique.

“Pour ma part, je suis un Potier. Nous ne créons pas seulement des œuvres d’art, nous créons également des objets du quotidien. À mon avis, les gens qui se disent Artistes potiers ne créent pas d’œuvres dans ce domaine. Je suis très heureux que les gens considèrent l’artisanat comme un art.”

“Je suis né dans un atelier de poterie, donc je pense que c’est à peu près à cette époque que j’ai découvert la poterie. C’est lorsque je suis entré au lycée technique de la préfecture d’Okayama que j’ai commencé à étudier professionnellement des matières liées à l’art. Après cela, j’ai étudié pendant cinq ans auprès de l’artiste de Bizen Jyōji YAMASHITA 山下譲治 (1947-), puis a poursuivi sa formation auprès de son père Mitsuru ISEZAKI 伊勢崎満 (1934-), fils de Yozan ISEZAKI 伊勢崎陽山 (1902-1961).”

“Mon style de poterie est basé sur mes années de lycée et ce que j’ai étudié avec YAMASHITA san. Après avoir façonné sur le tour de potier, nous transformons la forme et ajoutons des lignes de crête pour créer une fusion de formes pointues uniques et avec les techniques de cuisson de Bizen.”

“Je suis inspiré par beaucoup de choses différentes. J’ai étudié non seulement les œuvres d’anciens artistes de Bizen, mais aussi les œuvres d’artistes modernes et contemporains, de sculpteurs d’autres matériaux et du design industriel.”

.

Nous utilisant 3 types de fours : Four à bois grimpant (Noborigama), Four à bois (Anagama) et Four électrique. Les Fours à bois ont pour objectif de faire ressortir au maximum le meilleur du terroir de Bizen. Dans le cas des fours électriques, ils sont utilisés à des fins d’essais et pour des activités plus économiques.

Le bois pour les fours est le Pin rouge japonais (Akamatsu), pour sa couleur et sa facilité d’utilisation qui donne aux pièces une glaçure à la cendre unique. Les cuissons au bois sont réalisées 2 fois par an environ, pendant 2 semaines jusqu’à 1250°C. “La stabilité est importante, mais lorsqu’il s’agit de la coloration créée par le hasard, je suis heureux d’examiner pourquoi elle a été cuite et d’en faire quelque chose d’inévitable.”

“En parlant de créativité, je pense à l’opportunité. Je crois qu’il existe des œuvres qui peuvent être proposées en réponse aux changements des modes de vie et des espaces de vie, ainsi qu’à l’esthétique de l’usage et à sa position en tant qu’artisanat.”

Sō ISEZAKI - Four Anagama
Sō ISEZAKI - Style

“Je pense que nous devons transmettre la tradition, mais nous devons aussi innover. En tant que métier utilisant des matériaux limités, je ne pense pas que les matériaux devraient changer, mais je pense que l’approche des formes et des matériaux devrait changer.

“Terre, feu, temps de cuisson, glaçure. Puisque seuls la terre, le feu et l’eau sont utilisés pour préparer Bizen-yaki au Yakishime*, je pense qu’il existe une excellente relation entre les deux.”

*Yakishime consiste à cuire des objets non émaillés à haute température. Il est considéré comme l’un des moyens les plus élémentaires de produire de la céramique. La tradition incarnée dans ces produits primordiaux se poursuit ininterrompue jusqu’à ce jour. Faisant partie de la culture traditionnelle japonaise, et présente leur histoire depuis les premiers exemples jusqu’à nos jours à travers des récipients à thé, des récipients alimentaires et des œuvres qui sont des transformations de Yakishime en objets d’art non utilitaires, visant à offrir une excellente opportunité de communiquer cette sensibilité et cette esthétique typiquement japonaises aux personnes.

Sō ISEZAKI en 3 dates importantes : (profil complet)

2004 : Certifié membre régulier de la “Japan Crafts Association“.

2011 : A reçu le prix de la “Japan Crafts Association” lors de la 39ème exposition de la section de la céramique artisanale traditionnelle.

2016 : A reçu le prix de la “Japan Crafts Association” lors de la 46ème exposition de la section de la céramique artisanale traditionnelle.

2019 : Grand Prix de la “Japan Ceramic Art Association” lors de la 7ème exposition d’art céramique.

2019 : The Bizen – “Beauté formatrice née de la terre et du feu” – Exposé aux : MOMAT Musée national d’art moderne de Tokyo, au MIHO Museum (MIHOミュージアム), au Musée préfectoral d’art d’Okayama et autres lieux.

Sō ISEZAKI - Momoyama

Source des photos et des textes : Sō ISEZAKI et Yann san