Otokoyama-yaki ou la poterie de Nanki-Otokoyama est fabriquée dans la préfecture de Wakayama, de la région du Kansai. Maison Wabi-Sabi vous raconte l’histoire du four N°41, de la carte des 100 fours japonais visible dans le livre “Connaître et réaliser la Céramique Japonaise“.


Poterie de Nanki-Otokoyama – Nanki-Otokoyama-yaki – 南紀男山焼

Nanki Otokoyama-yaki a été créée par Rihei SAKIYAMA 崎山利兵衛 (1797-1875), en 1827. Il s’est beaucoup développé à l’époque de Harutomi TOKUGAWA 徳川治宝 (1771-1853), le 10ème seigneur du domaine féodal de Kishū (connu sous le nom de domaine de Kii ou de Wakayama).

Un volume de production de porcelaine, aux teintes bleues et blanches, élevé et fabriquée dans un four ascendant à grande échelle. Un grand nombre de céramiques pour le quotidien (Utsuwa) étaient expédiés par bateau dans, tout le pays. Les marchands de poterie de Minoshima ont été profondément impliqués dans la distribution.

Le four a été endommagé par un tsunami, en 1854, et relancé par le soutien de Goryo HAMAGUCHI 濱口 梧陵(1820-1885). Le four a fonctionné pendant plus de 50 ans jusqu’en 1878. Bien qu’il ait continué à produire après la restauration de Meiji, à la mort de Rihei en 1875, la qualité du travail a diminué avec les ventes.

Le four était situé sur le côté sud de la petite colline (Otokoyama), à l’est du sanctuaire Hiro Hachiman-jinja. Le musée d’Otokoyama-yaki a ouvert ses portes en 1992, sur le site de l’ancien four. Il expose les œuvres de l’époque et propose des cours de poterie.

Il existe des œuvres qui portent l’inscription Otokoyama, mais ce sont des céramiques simples qui conservent les traditions, comme des tasses à Sake et des tasses à thé.

Source des photos : hakubutu.wakayama-c.ed.jp / ec.line.me

Add Comment