Mathilde DUMOUSSEAU - Portrait

Mathilde DUMOUSSEAU

(1982-)

Originaire de Poitou Charentes, et maintenant en Bretagne, à Comblessac, pas très loin de Rennes.

Elle se définie comme une Céramiste car elle fabrique la plupart des matières qu’elle utilise : engobes, cendres issues du bois qu’elle brûle et son émail. Elle utilise différentes terres du commerce et souhaite, dans un futur proche, utiliser l’argile qui se trouve sur son terrain et des argiles de promenades afin d’apporter à sa gamme quelque chose d’encore plus personnel.

Passionnée par son travail de céramiste, mais lucide quant à la réalité de ce métier. Dans sa région, il existe de belles initiatives autour de la poterie et elle souhaite y participer activement. Elle aimerait travailler avec des terres de promenades, récolter des essences de bois pour en faire des cendres intéressantes pour ses émaux. Proposer son “lieu”, pour des stages et y faire venir d’autres potiers. Construire un four à bois et y faire des cuissons collectives.

Mathilde DUMOUSSEAU - Céramiques et nature

“J’ai découvert la céramique quand j’étais petite avec mes parents, sensibles à l’artisanat de manière général. Puis plus tard lors d’une exposition de fin d’année au CNIFOP en pays de Puisaye, un peu comme une révélation.

J’ai découvert des textures, des formes et surtout des personnes qui sortaient de formation et cela m’a fait beaucoup rêver et je crois que cela m’a porté jusqu’à mon nouvel atelier que je suis en train de finir de restaurer.

J’ai commencé seul, avec un peu de terre. Très vite je me suis formée auprès de potiers locaux pour commencer, de manière hebdomadaire et ensuite des stages sur plusieurs Week-end.

Après chaque stage je me suis équipée et en 2018 j’ai acheté mon four et là j’ai pu expérimenter de manière plus assidue. Un peu comme une femme préhistorique je fabrique mes bols avec des boudins de terre. Cela donne un sens à mon travail. Cette période d’histoire me passionne.”

Mathilde DUMOUSSEAU - Tour et outil

“Ma sensibilité m’aide dans mon travail, je suis reconnaissante de ça. J’ai toujours eu un rapport fort avec la terre. Petite, je jardinais avec mon arrière-grand-père. J’ai toujours aimé cette activité et aujourd’hui encore j’y consacre du temps.

Je réalise une gamme plutôt utilitaire à la fois brute et délicate de par sa finesse. Je cherche à transcrire la nature et les paysages qui m’entourent, ou les choses qui me marquent. J’expérimente aussi un peu de sculpture mais pour le moment le projet n’est pas abouti.

Le silence et la randonnée dans ma région d’adoption qu’est la Bretagne m’aide dans cette démarche. Le lieu que j’habite m’invite à prendre mon temps à observer, je m’y sens bien il est une grande source d’inspiration.

Quelques fois c’est l’effusion, les idées qui arrivent vite, une sorte de chaos ce met en place. L’alternance de ces ambiances me nourrit, c’est une impermanence que je cultive.”

Mathilde DUMOUSSEAU - Céramiques

“Au moment de l’achat du four électrique avec lequel je cuis. J’étais nomade et je cherchais un petit four, facilement transportable et utilisable dans n’importe quel lieu.

Ce four m’accompagne toujours malgré l’installation dans mon nouvel espace de travail. Pour la suite j’aimerais expérimenter la cuisson bois, cela me semble cohérent avec mon projet de vie.

Je recherche des effets de matière alors j’expérimentes de nouvelles recettes. Il y a alors des surprises lors des cuissons, plutôt bonnes dans l’ensemble.

J’utilise des émaux de ma fabrication, des émaux à base de cendres et bientôt à base de buis de ma prairie.

Ma création évolue, elle dépend de mes glanages en bois. J’aimerai cheminer un peu plus vers une autonomie en matière première. De manière général j’évolue beaucoup au feeling. J’aime les bleus et les verts et ne suis pas une mode.”

Mathilde DUMOUSSEAU - Prairie

Mathilde DUMOUSSEAU en 5 dates importantes :

2015 : Rencontre avec la terre en Puisaye. Exposition de fin d’année de la formation émail du CNIFOP.

2016 – 2017 : Stages avec divers potiers.

2018 : Achat du four.

2021 : Première exposition au Patiau, centre d’art et d’histoire céramique et premier marcher de potier à Saint Jean la Poterie « Fêtes des Lises ».

2022 : Pièces exposées à la Galerie Cavin Morris à New York.

Source des photos et des textes : Mathilde DUMOUSSEAU et Yann san

Collection NATSU 2022 - Mathilde DUMOUSSEAU
Collection NATSU 2022