Hiroshi TOYOFUKU - Portrait

Hiroshi TOYOFUKU 豊福 博

(1973-)

Originaire de la préfecture de Saitama, au nord de Tokyo. Il est Artiste Céramiste International et réalise de la céramique de Bizen. Pour lui, c’est le meilleur style de Céramique.

Quand il était étudiant à l’université, il a beaucoup étudié la période Jōmon. Elle se situe entre l’apparition de la poterie, il y a quelque 16 500 ans au plus tôt, et celle de la riziculture en terrain sec, il y a entre 3 000 et 2 400 ans.

Bien qu’elle fût constituée de chasseurs-cueilleurs, la population du Japon de la période préhistorique Jōmon s’était dotée d’une société et d’une culture très sophistiquées, dont l’essentiel a été transmis aux habitants qui lui ont succédé sur l’archipel japonais. 

Après l’obtention de son diplôme universitaire, il fréquente, pendant un an, le centre de formation de poterie de Bizen, où il maîtrise les bases. Après cela, il est devenu le disciple du potier de Bizen : Fumiko KAWABATA 川端文男. Il lui a fallu 10 ans avant de pouvoir installer son propre four et démarrer sa propre entreprise.

Bien qu’il ait beaucoup hérité de son maître, il a progressivement établi son style, avec l’amélioration de ses compétences et sous diverses influences. Il s’inspire de l’Origami, de vieux bronzes chinois, de la terre cuite japonaise Jōmon et des traditions populaires japonaises.

Son type de four est un Noborigama à 2 chambres. Il utilise du pin rouge pour sa cuisson annuelle. Ce bois est utilisé depuis longtemps dans cette zone de production parce qu’il est huileux, calorique, efficace à brûler et idéal pour ajuster la quantité de bois et maintenir la température. La couleur des cendres est excellente pour réaliser une pièce.

Il n’utilise aucune glaçure sur ses pièces. Le feu est le point central des couleurs, à Bizen.

Hiroshi TOYOFUKU - Style
Hiroshi TOYOFUKU - Atelier

TOYOFUKU san se situe dans la zone de production de Bizen-yaki. C’est une poterie particulière caractérisée par des fours à bois pour des cuissons non émaillés. Les traditions d’artisanat et de savoir-faire sont importantes pour la survie de cette zone de production.

Terre, feu, temps de cuisson, glaçure : chacun d’eux est un facteur important dans la fabrication de la poterie. Surtout à Bizen-yaki, la finition varie considérablement en fonction de la terre, du feu et du temps de cuisson.

La première étape consiste à trier l’argile. La mise en forme se fait selon la technique du Nerikomi (mélange d’argile). La cuisson dure environ une semaine dans son four à bois.

Pour montrer l’expression de la terre d’origine comme des strates, il pense au design et à son aspect une fois cuit. Fondamentalement, l’argile est suffisamment attrayante en soi. Il aide simplement à transmettre cela d’une manière facile à comprendre.

Même maintenant, quand il fait une pièce, il pense à la base, puis au pied, puis au corps, et enfin à la bouche. Beaucoup de nouvelles pièces peuvent être créées à partir de ce processus.

Hiroshi TOYOFUKU en 5 dates importantes :

1998 : Formation pendant une année au Centre de formation de la céramique de Bizen, préfecture d’Okayama

2006 : Indépendant à Wake, Préfecture d’Okayama

2009 : Lauréat du Prix d’Excellence au 26ème Grand Prix du Tabe Museum of Art “Chanoyu Shape Exhibition”

2022 : 9ème exposition de poterie. Takashimaya Prize (Prix d’excellence) remporté.

2023 : Exposition Art Paris, Grand Palais Éphémère, Paris

Hiroshi TOYOFUKU - Noborigama

Source des photos et des textes : Hiroshi TOYOFUKU et Yann san