Lors de mon premier voyage au Japon en 2008, je me promenais dans les rues du vieux quartier traditionnel de Nara, Naramachi. En passant devant un magasin vendant des Butsudan (autel bouddhiste). J’ai senti une très agréable odeur d’encens. En rentrant à l’intérieur, j’ai demandé le parfum et c’était l’encens de Kyōto de la maison Shoyeido Incense Co. La gamme HORIN : Horikawa, parfum doux et chaud, à base d’Oliban et de cannelle.


Histoire de Shoyeido

Depuis 1705, à Kyōto et 12 générations d’excellence. Moriyoshi Rokuzaemon HATA qui dirigeait le district de Tanba-Sasayama dans l’actuelle préfecture de Kyōto. Il a créé un magasin appelé « SASAYA ». Rokubei Moritsune HATA, qui représentait la 3ème génération de la famille HATA était très impliqué dans la création de l’encens. Il a incorporé des méthodes de création d’encens qu’il a apprises alors qu’il travaillait au palais impérial de Kyōto.

Il a appliqué les traditions secrètes de la cour, consistant à mélanger de l’encens qui était auparavant exclusivement apprécié par la cour impériale. Après près de 300 ans, la famille HATA continue de fabriquer de l’encens en suivant l’héritage de leurs ancêtres innovants. Il offre une grande variété d’encens uniques, fabriqués à la main. Aujourd’hui, Shoyeido est considéré comme l’encens de la plus haute qualité et le plus naturel, disponible dans le monde entier.

Il existe des boutiques Shoyeido à Kyōto, Ōsaka, Tōkyō, les quartiers de Ginza et Aoyama et la ville de Sapporo. Les principaux magasins, dont le siège social de Shoyeido est à Kyōto. Il offre la possibilité d’expérimenter la cérémonie de l’encens (Kōdō 香道) et d’autres activités culturelles tout au long de l’année.

Chaque année, Shoyeido est le principal sponsor d’un « concours d’encens » dans lequel les candidats soumettent des essais de senteurs pour exprimer leur expérience de divers parfums. Shoyeido produit non seulement de l’encens de haute qualité, mais s’engage également à préserver cette précieuse tradition, du monde moderne.

Source des textes, des photos et des vidéos : shoyeido.co.jp

La Fabrique

Les installations de production de Shoyeido sont composées de deux sites. L’un est un atelier traditionnel d’articles faits à la main et l’autre est une usine de fabrication à la pointe de la technologie.

L’encens fait à la main est mélangé dans la fabrique située dans le même bâtiment que le siège social, au centre-ville de Kyōto. Des artisans habiles créent de l’encens selon des recettes et des méthodes traditionnelles. L’usine se trouve dans la partie sud-ouest de la ville. Les méthodes modernes de production de masse sont combinées avec un savoir-faire artisanal affiné depuis 12 générations.

Source des textes et de la vidéo : shoyeido.co.jp

Ingrédients naturels

Le mélange astucieux d’ingrédients naturels soigneusement sélectionnés rend l’encens Shoyeido unique et exclusif. Les meilleurs ingrédients de qualité sont obtenus par les maîtres mélangeurs et habilement élaborés à la perfection.

Le processus de mélange nécessite une énorme quantité de compétences. Lors du mélange avec des ingrédients naturels, la qualité, l’équilibre et le rapport de chaque élément sont essentiels. La moindre variation de quantité ou de qualité d’un composant peut influencer considérablement le résultat. La quantité d’humidité, le temps de séchage et les méthodes de production, peuvent le parfum. Shoyeido affine ces techniques depuis 300 ans en veillant à ce que rien ne soit gaspillé dans ce processus de production détaillé.

Les ingrédients sont finement broyés et soigneusement mélangés avec un liant naturel en poudre : Tabuko (Machilus thunbergii ou Laurier japonais). Jusqu’à 50 variétés d’herbes et d’épices sont mélangées avec précision avec de l’eau pure, façonnées rapidement et séchées très lentement.

Il est fabriqué avec beaucoup de soin et contient les meilleurs ingrédients naturels. L’encens Shoyeido mûrit et s’améliore avec le temps. Le parfum devient plus profond et plus doux. Il reflète la subtilité et le raffinement pour lesquels Shoyeido est connu. De nombreux types de racines et d’écorces inhabituelles sont utilisés, tels que le magnolia, la pivoine et le cyprès.

Bois de santal : Byakudan

Bois de santal : Byakudan

Grand arbre à feuilles persistantes cultivé en Inde, en Indonésie et en Malaisie. Le bois de santal est également mentionné dans de vieux livres sanskrits et chinois. Ceux de la région de Mysore dans le sud de l’Inde sont appelés Rozan Byakudan en japonais et sont connus pour leur qualité supérieure.

Bois d'agar : Jinkō

Bois d’agar : Jinkō

Le bois d’agar est produit par un arbre du genre Aquilaria. Ces arbres accumulent de la résine dans leur xylème. Lorsqu’ils sont influencés par des phénomènes naturels, la résine mûrit pendant que l’arbre se dessèche. On le trouve dans la péninsule d’Indochine, en Inde et sur l’île de Hainan en Chine. La plus haute qualité de bois d’agar s’appelle Kyara, ce qui signifie “précieux” en japonais ancien.

Patchouli - Kakkō

Patchouli : Kakkō

Le patchouli est très reconnaissable par son parfum chaud et boisé. Dérivé d’un arbuste asiatique qui ressemble à une plante de bifteck. Les feuilles produisent une huile parfumée. Originaire des îles Philippines.

Benjoin : Ansokukō

Benjoin : Ansokukō

La douce résine balsamique d’un grand arbre à feuilles caduques de la famille des Styracaceae. Le benjoin, se trouve dans la région tropicale de Sumatra. Il dégage une odeur chaude et douce.

Bornéol - Ryuno

Bornéol : Ryuno

Dérivé du camphrier, la famille Dipterocarpacae. Le camphre de Bornéo est une substance cristalline qui s’accumule dans les interstices du tronc.

Ginger Lily - Sanna

Ginger Lily : Sanna

Racine séchée d’une plante originaire du Vietnam. Elle également cultivée en Inde et dans le sud de la Chine. Cette plante porte des fleurs délicates et parfumées ressemblant à des orchidées. Elle est très prisée pour son parfum chaud, doux et épicé.

Clou de girofle - Choji

Clou de girofle : Choji

Le clou de girofle est les bourgeons floraux séchés des grands arbres à feuilles persistantes de la famille des Myrtacées. Il est originaire des îles Molluques et Zanzibar. Son parfum chaud et épicé en a fait l’une des épices les plus connues au monde.

Encens : Nyukō

Encens : Nyukō

Une des substances les plus prisées du monde antique. L’encens a été utilisé dans les cérémonies de nombreuses religions. On le trouve dans la résine des arbres, de la famille des Burséracées. Il est cultivé dans le nord-est de l’Afrique, sur les côtes de la mer d’Oman et en Somalie.

Cannelle : Keihi

Cannelle : Keihi

L’écorce séchée d’une plante de la famille des Lauracées. La cannelle est produite dans les provinces du sud de la Chine, du Vietnam, du Sri Lanka et de l’Indonésie. L’une des plus anciennes épices connues de l’homme. Elle a fait l’objet d’un commerce entre l’Inde, la Chine et l’Égypte depuis plus de 4 000 ans.

Anis étoilé : Dai-uikyo

Anis étoilé : Dai-uikyo

Considéré comme l’une des principales plantes médicinales et culinaires. Le fruit sec de la famille des Magnoliaceae a un parfum vif, doux et herbacé. Il est principalement cultivé dans les provinces du sud de la Chine.

Source du texte : shoyeido.co.jp

Respect de l’environnement

Dans le respect de l’environnement et des pratiques écologiques. Shoyeido continue de respecter la norme du marché des parfums. Il a obtenu des permis du ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie au Japon et du US Fish & Wildlife Department pour valider que leurs produits sont correctement comptabilisés et récoltés de manière responsable.

Une manière de préserver des ressources toujours plus rares. Aucune des recettes ne contient d’ingrédients d’origine animale et aucun test n’a jamais été effectué sur des animaux.

Source du texte : shoyeido.co.jp