Koyasan Daisido : Dans le passé, le Nihon Shoki 日本書紀 (Chronique du Japon) mentionnait le Camphre, le Cyprès et le Cèdre. Aujourd’hui encore, les bâtons d’encens d’Okuno-in 奥之院, à Kōyasan, sont fabriqués principalement à base de cèdre. Ce n’est pas un parfum d’aujourd’hui. Ce doit être l’ambiance des encens anciens qui font l’histoire d’Okuno-in depuis plus de 1200 ans. En 2001, le cèdre d’Okuno-in a été sélectionné par le ministère de l’Environnement, parmi les 100 plus beaux parfums du Japon. La pratique d’offrir de l’encens à Bouddha remonte à la période Nara. Au fur et à mesure que les enseignements bouddhistes se répandaient dans tout le Japon. Il devint courant d’offrir naturellement de l’encens au Bouddha. Depuis lors, des parfums naturels tels que le bois d’Agar, le bois de Santal, le Choji (clou de girofle), le Nard (racine de plante d’altitude d’Himalaya), le Bornéol, la Cannelle, le Pin doux et l’Encens sont consacrés dans les bâtons d’encens, pour Bouddha.