Senkō Bâtonnet d'encens

La combustion d’encens est pratiquée au Japon depuis le 6ème siècle avec l’arrivée du bouddhisme de Chine. Ce n’est qu’au 16ème siècle que les Senkō 線香 ou Bâtonnets d’encens se sont répandus. Ils sont aujourd’hui le type d’encens le plus utilisé au Japon.

Dans toute l’Asie, l’encens en bâtonnet était utilisé pour mesurer le temps. Il continue de figurer pendant la méditation et dans les rituels religieux. Il sert à purifier l’air avant les cérémonies du thé. Les bâtonnets d’encens japonais n’ont pas de noyau en bambou ou en bois. Ils brûlent plus doucement et dégagent une odeur délicate avec très peu de fumée. Ce qui les rend parfaits pour parfumer la maison.

La Voie de l’encens ou le Kōdō réside dans le plaisir de « l’écoute du parfum » et la relation aux autres pendant le jeu du Kumikō. L’encens à dix vertus traditionnellement attribuées au rituel du Kōdō : Aiguise les sens. Purifie le corps et l’esprit. Élimine les polluants de l’esprit. Réveille l’esprit. Soigne le sentiment de solitude. Crée une impression d’harmonie malgré les sources quotidiennes de stress. Son abondance ne nuit pas. Même de petites quantités suffisent. Résiste aux effets du temps. Un usage quotidien ne nuit pas.